Accueil > Les ateliers > Principes fondateurs > Promotion active du vélo

Promotion active du vélo

Permettre un usage quotidien du vélo

Les ateliers souhaitent favoriser l’usage du vélo et permettre le développement de nouvelles pratiques cyclistes. En permettant l’acquisition de vélos d’occasion d’une part et la réparation à moindre prix, les ateliers ont vocation à faciliter la mise en selle de nouveaux cyclistes. Le fait d’avoir un lieu où on peut réparer son vélo quelque soit le problème garantie un usage plus fréquent du vélo.

En mettant à disposition un service collectif, les ateliers souhaitent voir augmenter le nombre de cyclistes et, par le nombre, pacifier les rues et rendre la ville plus agréable.

Les animations de rue

Les associations qui gèrent des ateliers vélo s’investissent généralement dans des actions d’animations de rue. Elle peuvent prendre la forme de masses critiques ou de vélorutions, de déambulations festives voire de manifestations à vélo, etc.

Par ailleurs, les ateliers s’investissent dans bien d’autres actions festives (ateliers de rue, ballades urbaines, fête du vélo, etc.) voire revendicatives (actions sur site, etc.).

Une véloparade dans les rues de Grenoble

Les ateliers sont des lieux de productions d’objets roulants non motorisés non identifiés. Avec un peu d’imagination et un poste à soudé, les mécaniciens des ateliers produisent parfois des engins un peu fous ! L’objectif est de transformer l’imaginaire du grand public au sujet du vélo...

De manière plus pratiques, les ateliers peuvent permettre de construire des remorques ou de les prêter pour permettre là encore de changer les perspectives vis-à-vis de l’usage de vélo et de la mobilité.

Faire entendre la voix d’un usager vulnérable

Enfin, de nombreux ateliers souhaitent porter la voix des cyclistes à travers la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB), tandis que d’autres sont animés par des collectifs qui s’inscrivent dans le mouvement vélorutionnaire.