Accueil > Les ateliers > Actualités locales > Critique d’aménagement (1) : la piste cyclable de la route d’Istres (...)

lundi 5 août 2019, par pascal bazile

Nous commençons avec cet article une nouvelle catégorie « critique d’aménagement », car la catégorie existante la plus proche « les aménagements mal conçus » ne convenait pas à la réalisation objet du présent article. Elle n’est pas si mal conçue que ça (contrairement à celle de l’article précédent).

On espère évidemment que la catégorie « les aménagements mal conçus » sera peu à peu délaissée, et que les critiques de la catégorie « critiques d’aménagement » seront de plus en plus positives.
Il suffit pour cela que les services techniques (et les élus) ne méprisent plus le vélo, et travaillent bien… Ce n’est quand même pas de la science fiction. Enfin on ne le pense pas…

Description générale :

Cette piste a été créée en 2018, elle va de la gendarmerie au rond-point du multiplexe cinéma (ou du Décathlon), soit environ 700 m. Il y a une légère pente, régulière, qui monte depuis le côté gendarmerie (au sud) vers le côté du multiplexe (au nord), et les vitesses des cyclistes sont très différentes selon le sens.

Elle a été réalisée lors de la rénovation de la route et des ses trottoirs. L’aménagement cyclable a donc été intégré en respect de la loi LAURE de 1996 (article 20).

Point positif 1  : une piste unidirectionnelle et à côté de la chaussée des voitures

Ce choix fait que la piste est assez facile à intégrer à son début et à quitter à sa fin, quel que soit le sens. On ne doit pas traverser la chaussée. Gros avantage qu’il ne faut cesser de rappeler.

Point positif 2  : une piste plus haute que la chaussée

C’est donc bien une piste qui a été réalisée, et non une bande cyclable. Cela fait qu’elle est globalement plus propre, sans les déchets plus ou moins « crevants » des bandes.

Point positif 3 : des entrées et sorties assez soignées

Les entrées et sorties se font en douceur, sans « marche », au moins en bout de piste.

Défaut n°1 : la piste à la même hauteur que le trottoir, et qui s’affaisse au niveau des sortie d’habitation

Cette caractéristique est commune avec la piste de l’article précédent et c’est un point à discuter avec les services techniques.
Dans le cas de la piste du présent article, ce point n’existe qu’à la descente… mais c’est justement là que c’est le plus gênant (et le plus dangereux).

la piste d’affaisse aux sorties d’habitation et les cyclistes font le yo-yo.

Que pouvons nous suggérer aux services techniques sur ce point ?
Il suffit qu’on prononce les noms « Pays-Bas » ou « Danemark » pour qu’ils ne nous écoutent plus en général, mais la conception de la photo ci-dessous (prise à Copenhague) nous semblerait acceptable pour tout le monde :

On y voit que la piste cyclable est à un niveau intermédiaire entre le trottoir et la chaussée. Tous les 3 sont plats. Pour monter ou descendre de la piste ou du trottoir, pour les vélos comme les voitures, on rajoute un petit pan incliné en goudron et le tour est joué.
On voit aussi que le piste est beaucoup plus large, permettant le dépassement des cyclistes lents par les cyclistes rapides.

Défaut n°2 : une piste assez étroite et des poteaux dessus

Les photos ci-dessous parlent d’elles-mêmes.

  • Les cyclistes doivent faire attention aux poteaux (feux et panneaux).
  • Un cycliste ne peut guère en doubler un autre
  • Deux cyclistes ne peuvent rouler de front (ce qui est pourtant utile pour la convivialité et relancer ce mode de déplacement)

sur cette seconde image, on appréciera la correction de peinture au sol…

Défaut n°3, des décrochements (pour arrêt technique de voiture ?)

C’est une chose que nous n’avons vu qu’ici. Si c’est une norme qui l’a imposée (ce que nous avons cru comprendre), elle nous parait bien mauvaise. Ou il y a sans doute une autre solution technique à trouver.
Par chance (?) il y en a davantage dans le sens de la montée que dans le sens de la descente, car il est plus facile de « décrocher » en roulant lentement qu’en roulant vite.

Conclusion

Une piste bien meilleure que celle de l’article précédent (on ne le répétera jamais assez) mais qui a quand même pas mal de défauts.
Tous les cyclistes ne la prennent pas, ce qui est un signe, mais certains la prennent, ce qui est déjà un point positif (et une différence avec la piste précédente)

Voir en ligne : https://lesvelosdesetangs.wordpress...


Envoyer un message