Accueil > Réseau > Actualités du réseau > L’économie circulaire du vélo : le réemploi avant le recyclage

lundi 23 septembre 2013

Vendredi et samedi dernier, le concept d’économie circulaire était à l’honneur : il constituait l’un des cinq thèmes phares de la deuxième conférence environnementale. Au lendemain de ce rendez-vous politique incontournable, L’Heureux Cyclage publie son rapport sur les filières locales de réemploi des cycles. L’économie circulaire des vélos ? C’est maintenant !

Un objectif : quantifier et comprendre

Après plus de 6 mois de recherche, L’Heureux Cyclage publie une pré-étude sur les cycles en fin de vie. Pour ce réseau représentant plus de 70 structures locales, la seconde vie des vélos est un enjeu d’avenir. Cette pré-étude vise à évaluer les flux de vélos adultes et à analyser le potentiel de mise en œuvre de filières locales de réemploi des cycles. S’il existe de nombreuses données sur le marché des cycles neufs et l’usage du vélo en France, "aucune étude ne mentionne le cycle de vie d’un vélo, de sa production à son traitement en tant que déchet", s’étonne Julien Allaire, porte-parole de L’Heureux Cyclage.

Les cycles en fin de vie : un véritable gâchis

En 2013, les Français possèdent 26 millions de bicyclettes, dont plus de 9 millions n’ont pas été utilisées dans les douze derniers mois. Ainsi, chaque année, près de 2 millions de vélos adultes sont achetés neufs en France ; parallèlement, environ 1,5 million d’unités sont détruites tous les ans. D’ailleurs, "n’importe qui peut constater que de beaucoup de vélos traînent dans les caves, et finissent bien souvent à la déchèterie. Pourtant, ils pourraient être remis en état de marche, nécessitant quelques simples réparations", précise le porte-parole du réseau national.

Les filières locales : une réalité à développer

Face à cette situation, des initiatives locales de réemploi des vélos en fin de vie ont émergé sur de nombreux territoires, portées par des structures de l’Économie Sociale et Solidaire. Pour Julien Allaire, le secteur est en pleine expansion [1] : "les ateliers vélo participatifs et solidaires affichent un taux de croissance de plus de 30% ! Et cela sans compter les communautés Emmaüs et les recycleries qui récupèrent aussi des milliers de vélos". Reposant sur des fonctionnements économiques variés, ces structures exploitent divers gisements et développent ainsi de véritables filières locales de réemploi.

Quel avenir pour le réemploi ?

Prenant en considération l’état des lieux des flux de vélos ainsi que les diverses configurations locales de leur réemploi, cette pré-étude entend proposer plusieurs choix possibles d’évolution pour optimiser le cycle de vie des vélos. De la coordination des acteurs à la création d’une filière Responsabilité Élargie du Producteur, quatre scénarios sont ainsi présentés. "Ces scénarios sont autant d’orientations possibles pour structurer des filières de réemploi des cycles. L’objectif est maintenant de réunir les acteurs lors d’une grande table ronde dans le courant de l’automne", conclue Julien Allaire.

Contact

Contacter Élodie CHABERT
Coordinatrice de projet sur le réemploi des vélos

>>> Télécharger le rapport complet <<<

Notes

[1pour plus d’informations sur L’Heureux Cyclage, consulter le panorama des ateliers vélo