Accueil > Actualités du réseau > Pour un pont piétons-cycles au-dessus du détroit de Gibraltar : envoyez vos (...)

samedi 15 décembre 2018

L’Heureux Cyclage invite tous les ateliers vélo, et leurs adhérent·es à répondre à l’appel de financement participatif d’une piste cyclable et piétonne au-dessus du détroit de Gibraltar lancé par une ONG espagnole.

La proposition « pontem nostrum » qui vise à construire un ouvrage long de 15 km entre Ceuta (enclave espagnole sur le continent africain revendiquée par le Maroc) et les côtes espagnoles permettra de faire le trajet en une heure de vélo sans aucun risque d’accident. Ce pont sera en effet uniquement destiné aux déplacements actifs : marche à pied et vélo. Cet appel de fonds sur un format de financement participatif est le plus important jamais réalisé car il s’agit de réunir 1,5 milliard d’euros.

Les porteur·euse·s du projet considèrent que cela n’est pas du tout irréaliste, il s’agit simplement d’une contribution de 3€ par européen·nes : « Le fait que le pont soit limité à l’usage des piétons et des cyclistes réduit considérablement le coût de l’ouvrage et permet une construction rapide. Il y a une dizaine d’années un projet de tunnel ferroviaire était estimé à 18 milliards d’euros [1]. Cela ne s’est jamais fait ! »

Plus de 5 000 personnes ont perdu la vie en tentant la traversée du détroit l’an passé. Après la saisie par les autorités italiennes du navire Open Arms de l’ONG ProActiva, l’Aquarius de SOS Méditerranée est le seul bateau d’ONG actif pour porter secours aux migrant·es africain·es en Méditerranée. Étant donnée l’aberrante politique des autorités européennes de renvoyer les embarcations de fortunes vers les côtes libyennes où les migrant·es subissent de graves atteintes aux droits humains, il est en effet temps de trouver une autre voie pour faciliter la mobilité des exilé·es et assurer leur sécurité pendant la traversée.

Au-delà de l’objectif de faciliter la circulation entre l’Afrique et l’Europe en évitant le chaos libyen, ce pont permettra de poursuivre l’extension du réseau « Eurovélo » qui sillonne l’Europe en permettant de découvrir les paysages et le patrimoine du continent, tout en rapprochant les peuples.

Pour L’Heureux Cyclage, en appelant au financement participatif de ce pont, « Il s’agit d’affirmer une vision du monde : Trump veut construire un mur à la frontière mexicaine, les citoyen·nes européen·nes peuvent bâtir un pont vers l’Afrique ». Le réseau s’engage à très vite soutenir un projet d’atelier vélo sur chaque rive pour minimiser les pannes en chemin et espère que ce projet encouragera l’implantation de constructeur·euses de vélos sur le continent africain où ce mode de déplacement est trop peu valorisé malgré son coût très faible. « Par ailleurs une fois en Europe, la magie du voyage à vélo des exilé·es africain·es permettra de rencontrer les habitant·es des campagnes françaises ».

Selon des sources proches de Gérard Colomb, le ministre de l’intérieur aurait fait un malaise en apprenant le dynamisme militant autour du projet « Pontem Nostrum ». Après un bon verre d’eau, l’ancien maire de Lyon aurait déclaré : « comme si nous n’avions pas déjà suffisamment de cyclistes à nous emmerder ici ! ».


Envoyer un message