Accueil > Ateliers > Actualités des ateliers > Positionnement de Dynamo sur la mesure Crit'air

dimanche 1er août 2021, par Axelos

Depuis le 1er juin 2021, est mis en place le concept de circulation différenciée (Crit’air) sur le territoire de la Métropole du Grand Nancy.
Plus d’informations sur le sujet en consultant le dossier de presse dédié.

Quelle est la position de l’atelier Dynamo sur le sujet ?

Nous sommes conscients que cette mesure fait suite à une initiative de l’ancienne majorité métropolitaine, et qu’un appel à participation publique a été organisé en 2020.
La problématique de pollution au sein des métropoles est soumise à une pression provenant de l’Union Européenne, des solutions doivent donc être appliquées.
Dynamo ne remettra donc pas en cause au fond la démarche, mais ne la soutiendra pas pour autant.

En effet, Dynamo œuvre depuis 2007 au réemploi en vue notamment de la réduction de déchets, il s’agit d’une initiative entre autres écologique.
Ce réemploi est aussi transposable concernant la question des véhicules dits « polluants » de par le fait qu’il faut différencier la pollution générée localement à l’usage, et la pollution générée dans la totalité du cycle de vie du véhicule. Comme dans de nombreux autres domaines technologiques, remplacer un véhicule motorisé engendre de fait de la pollution délocalisée, donc hors territoire métropolitain, qui n’est pas prise en compte dans cette démarche.

Pour confirmer nos réserves sur la question, nous sommes au fait de l’existence d’études publiées par l’ADEME en 2016 et 2018 [1] qui indiquent que la voiture électrique doit être utilisée intensivement pour proposer une véritable alternative « écologique » par rapport aux véhicules thermiques. Ceci vaut donc pour les véhicules professionnels et partagés. Il n’y a en revanche pas de gain significatif concernant l’usage pendulaire par des particuliers de ces véhicules.

Aussi, des études récentes [2] tendent à conclure que les véhicules hybrides (Électrique et essence) ne sont pas non plus significativement plus « écologiques » que les véhicules thermiques. Il faudra attendre d’autres études pour confirmer cette position, cependant le sujet est ouvert.

Enfin, en ce qui concerne les véhicules thermiques modernes, des questions se posent encore sur la baisse réelle de la pollution générée par ces véhicules par rapport à ceux étant aujourd’hui considérés comme obsolètes. Les normes ont régulièrement évoluées ces dernières années, à tel point que les constructeurs doivent aujourd’hui arriver via de longues procédures de recherche et développement, à réussir à les respecter. En 2014 est publiée une étude [3] sur les écarts importants d’émissions entre les essais réalisés dans des laboratoires et tests à l’usage en conditions réelles de 15 modèles de véhicules, qui émettent finalement environ 7 fois plus de Nox que ce qui est officiellement déclaré par les constructeurs.
Ces conditions à l’année de livraison des véhicules, ne prennent pas en compte non plus les « tricheries » de certains constructeurs, ces véhicules toujours en circulation aujourd’hui ne respectant aucunement les normes en vigueur à l’époque de leurs conceptions.

En prenant en compte l’entièreté de ces éléments, Dynamo souhaite que la Métropole investisse en priorité de l’énergie dans des mesures qui permettront réellement de parvenir concrètement à une réduction de la pollution atmosphérique générée par le déplacement. Les recommandations sont :

  • Une politique davantage axé sur les mobilités actives : les vélos et la marche. Tout en soutenant la réutilisation des véhicules non motorisés déjà existant.

  • Le développement d’un réseau de transport en commun toujours plus efficace : Augmenter les sites propres et les priorités absolues aux carrefours, rediriger les vélos vers des aménagements dédiés. Garder le cap du tram, avec vision à long terme du tram-train.

  • Mettre en place une véritable politique de réduction de l’usage du véhicule motorisé individuel pour laisser l’usage au strict nécessaire. Parallèlement, le covoiturage et l’autopartage sont des solutions à promouvoir uniquement lorsque les précédentes citées ne conviennent pas.

[1] https://www.ademe.fr/potentiels-vehicule-electrique
[2] https://www.transportenvironment.org/publications/plug-hybrids-europe-he...
[3] https://theicct.org/publications/real-world-exhaust-emissions-modern-die...

Voir en ligne : https://atelierdynamo.fr/positionne...