Cette charte a été écrite en septembre 2008, aux premières rencontres du réseau qui se sont déroulés à Dijon. Elle a été modifiée en Assemblées Générales Extraordinaires à Nancy le 3 novembre 2012, en visioconférence le 30 mai 2021, puis le 26 mars 2022 à Moulins. Cette charte définit l’activité des ateliers vélo participatifs et solidaires et sert de socle au réseau L’Heureux Cyclage.

L’Heureux Cyclage est un réseau fédérant les ateliers sans but lucratif ayant chacun l’ensemble des objectifs suivants :

  • Favoriser la pratique du vélo au quotidien.
  • Remettre en circulation des vélos délaissés, réemployer les pièces détachées et recycler les matières premières.
  • Échanger les savoir-faire pour favoriser l’autonomie des cyclistes : la vélonomie.
  • Promouvoir l’éducation populaire et l’autonomie des personnes.
  • Lutter de manière active et concrète contre toutes les formes de discrimination.

Ainsi les ateliers vélo participatifs et solidaires mettent à disposition des outils, des pièces détachées et des conseils pour permettre aux cyclistes de réparer eux·elles-mêmes leurs vélos. À cet effet, les ateliers vélo s’engagent à privilégier le développement de leur activité d’accompagnement à l’auto-réparation et non le développement d’une offre de réparation.

Leurs activités, volontairement accessibles à tou·tes, sont développées dans une démarche locale, solidaire et conviviale.
L’Heureux Cyclage veut permettre l’échange d’expériences, la mutualisation des connaissances afin de favoriser la création d’ateliers vélo et soutenir leur développement. Le réseau pratique lui même l’auto-gestion et favorise les pratiques auto-gestionnaires de ses membres.
Les membres signataires de cette charte s’engagent dans cette dynamique.

==========

En complément de la charte, l’Assemblée générale a également voté des motions spécifiques définissant la position du réseau vis-à-vis des vélos motorisés et des ateliers qui proposent une offre servicielle de réparation.

Ainsi le réseau revendique un positionnement commun sur le vélo à assistance électrique et prône son usage limité au strict nécessaire. Par ailleurs le réseau rappelle qu’il promeut l’auto-réparation afin de viser la vélonomie des cyclistes, et que cet objectif est contradictoire avec le développement d’une offre de réparation.

Motion AGE 2021 - VAE
Motion AGE 2021 - REPARATION

==========

Historique des modifications :

Les modifications qui ont été apportées en 2012 sont les suivantes :

  • Le sous-titre de L’Heureux Cyclage est complété, de "réseau des ateliers vélo" à "réseau des ateliers vélo participatifs et solidaires".
  • Il est précisé que les ateliers adhérents au réseau doivent partager l’ensemble des objectifs cités dans la charte.
  • Il est précisé que les ateliers sont des lieux qui permettent de manière effective la pratique de l’autoréparation à travers la mise à disposition d’outils, pièces détachées, conseils.
  • L’objectif de création d’ateliers vélo dans tous les quartiers est retiré au profit de l’inscription d’une démarche locale des ateliers vélo et de l’engagement des ateliers dans cette dynamique d’essaimage.

Les modifications qui ont été apportées en 2021 sont les suivantes :

  • La charte passe à l’écriture inclusive.
  • Deux objectifs sont ajoutés à la liste du socle commun aux ateliers adhérents :
    - Promouvoir l’éducation populaire et l’autonomie des personnes.
    - Lutter de manière active et concrète contre toutes les formes de discrimination.
  • Le réseau valorise les pratiques auto-gestionnaires : "Le réseau pratique lui-même l’auto-gestion et favorise les pratiques auto-gestionnaires de ses membres".
  • Le réseau revendique un positionnement commun sur le vélo à assistance électrique et prône son usage limité au strict nécessaire. Ce positionnement est développé dans la motion votée par l’AGE sur les VAE.
  • Le réseau rappelle qu’il promeut l’auto-réparation afin de viser la vélonomie des cyclistes, et que cet objectif est contradictoire avec le développement d’une offre de réparation. Ce positionnement est développé dans la motion votée par l’AGE sur l’autoréparation.

Les modifications qui ont été apportées en 2022 sont les suivantes :

  • Suppression de "Les ateliers recommandent un usage limité au strict nécessaire des vélos à assistance électrique et accueillent tou·tes les cyclistes sans discrimination." pour favoriser la motion votée sur les VAE qui fait davantage consensus et permet aux ateliers d’avoir leur propres règles sur l’accueil des VAE.