Accueil > Les projets > Coopération inter-ateliers > Coopération internationale - un essai avec Karo, à Ljubljana, (...)

Coopération internationale - un essai avec Karo, à Ljubljana, Slovénie

en anglais ci-après

A l’origine, une rencontre...

Tout commença en 2013, quand Janez vint de Ljubljana (Slovénie) pour un petit voyage d’agrément à Paris mâtiné d’une once de travail (si l’amour de la bicyclette peut être appelée ’travail’). Son idée était de visiter Paris qu’il a toujours aimé, et de rencontrer le monde du vélo parisien, étant lui-même un invétéré cycliste et un membre actif du Réseau Cycliste de Ljubljana (Ljubljanska kolesarska mreža). Il fut hébergé par le collectif squatteur du Stendhal et par les bénévoles et employés de la Cyclofficine de Paris-Est, ces deux organisations gérant un atelier participatif de mécanique vélo, et membres du réseau des ateliers vélos participatifs et solidaires L’Heureux Cyclage.

Les partenaires

Ce fut la p’tite graine qui le poussa à recommander L’Heureux Cyclage comme partenaire potentiel quand l’Institute Karo fomenta le projet d’un échange entre jeunes membres d’ateliers vélo européens. En quelques mots, l’Institute Karo gère le projet “Karocikel”, un atelier vélo dont le but est de promouvoir la solidarité dans le cadre d’un modèle économique rentable (en gros, l’ESS), tout en rénovant de vieilles bicyclettes. La Slovénie souffrant d’un taux élevé de chômage, rapprocher de l’auto-suffisance les personnes éloignées de l’emploi est une priorité, une situation que l’on connaît au demeurant parfaitement en France également. Dans ce contexte, partager et promouvoir les pratiques de l’économie sociale et solidaire est indispensable.

Le projet

Aujourd’hui, l’Institute Karo et le réseau de L’Heureux Cyclage sont partenaires pour une demande de financement via le programme de l’Union Européenne pour la jeunesse et l’éducation Erasmus+. Le projet est d’organiser un échange entre 11 jeunes membres de 3 ateliers en France (L’Etincelle à Bordeaux, Solicycle à Clichy la Garenne, Cyclofficine de Paris Est) et Karo en Slovénie, afin de partager les bonnes pratiques en termes d’auto-réparation et de recyclage, connaissances sur le monde de l’ ESS, et le secteur de l’emploi dans le vélo. Et surtout, l’idée est de s’internationaliser ! Le coût des voyages et de la mise en œuvre de ce projet étant essentiellement financé par Erasmus +, nous croisons les doigts jusqu’à avril en espérant une réponse positive de l’Union Européenne. Affaire à suivre !

Amélie Dumoulin, pour L’Heureux Cyclage
Nadja Sarkić, pour Institute Karo

NB : un article sur le projet Karo (en anglais) in Nordic Labour Journal : Europe looking for new ways of creating new jobs


First, a meeting..

All started back in 2013, when Janez came over from Ljubljana on a pleasure trip of Paris mixed with ’business’ affairs (if bike-love can be called “business”). His idea was to visit Paris which he always loved, and make contacts with the bicycle Parisian world, being a keen cyclist and an active member of the Ljubljana Cycling network (Ljubljanska kolesarska mreža). He stayed with the Stendhal squatting collective and the Cyclofficine de Paris Est’ volunteers and employees, both organisations running self-repair bike workshops, and members of the Heureux Cyclage network of French participative and socially responsible bicycle workshops.

The partners

This was the seed that lead him to recommend the Heureux Cyclage as potential partner when theInstitute Karo thought of planning an exchange between youth members of European bike workshops. In a few words,Institute Karo’s project »Karocikel« is a bicycle shop and service aiming at promoting social responsibility within successful business, together with getting old bikes like new. Slovenia suffering a high unemployment rate, getting people having difficulties to get a job closer to being self-sufficient is high on the agenda, as well as in France nowadays for that matter. In this context, sharing and promoting socially responsible businesses’ practices is a must.

The project

Today Institute Karo and the Heureux Cylage network are putting forward a proposal to the European Union funding programme for youth and education called Erasmus+. The plan is to organise an exchange between 11 young members of 3 workshops in France (L’Etincelle in Bordeaux, Solicycle in Clichy la Garenne,Cyclofficine de Paris Est) and Karo in Slovenia, in order to share good practices in bike self-repair and recycling, knowledge about socially responsible enterprises, and the bicycle work sector. Above all, the idea is to get international ! The cost of travelling and implementing this plan being funded mostly by Erasmus+, we are crossing fingers till April hoping for a positive EU’s answer. Keep posted !

Amélie Dumoulin, pour l’Heureux Cyclage
Nadja Sarkić, pour Institute Karo

NB : an article on Karo’s project in Nordic Labour Journal : Europe looking for new ways of creating new jobs