Accueil > Ateliers > Actualités des ateliers > Les politiques démontent les pistes cyclables

lundi 1er juin 2020, par luccho5213

La volonté de nos instances était surprenante au mois d’avril, mais avec le recul nous commençons à comprendre. Il fallait trouver des solutions à la surfréquentation des transports en commun et plusieurs pays, villes, travaillaient ferme pour développer l’usage du vélo lors du déconfinement, comme Grenoble, Bordeaux, Nice ou Paris Ile de France.

PACA et Marseille restaient muets. Les associations regroupées autour de RAMDAM, et notamment le CVV et VELOSAPIENS, l’ADAVA, LVDE, Action Vélo, l’APROVEL, collectif Bike Together (Airbus) ont réclamé des aménagements, c’était une chance pour le vélo, croyait-on. Aix à réalisé 17 km de pistes cyclables et Marseille plusieurs kilomètres également. 2 semaines plus tard, presque toutes les pistes ont été supprimées, sans explication aucune. http://www.lamarseillaise.fr/marseille/societe/82403-des-velos-en-nombre-pour-denoncer-le-manque-de-piste-reserves

https://www.laprovence.com/article/edition-marseille/6001467/des-velos-par-centaines-sur-le-prado.html

Il semblerait que les politiques aient cédé face à la pression des automobilistes et des CIQ (comités d’intérêt de quartier). Ils ont gagné. Ce qui prouve une fois de plus que le cycliste est sans protection, dans tous les sens du terme. Comment ont ils fait pour faire céder les politiques ? Après tout ce travail d’étude, de préparation, puis de peinture au sol, de pose de quilles. Tout cela a couté de l’argent public. Nous pensons connaître la réponse. Les réseaux sociaux des mairies ont été très bien alimentés par les partisans du tout auto, alors que les cyclistes n’ont même pas pensé à mettre le moindre commentaire sur l’intérêt de ces pistes. Et boum, la peur des élections et tout est annulé. https://marsactu.fr/bref/sur-le-prado-plusieurs-centaines-de-velos-pour-denoncer-la-suppression-de-la-piste-cyclable/

Que cela nous serve de leçon, il faut désormais compter avec facedebouc et autre hachetag

RAMDAM a adressé une lettre de protestation à la présidente de la Métropole et à la présidente du Conseil Départemental, ainsi qu’au Préfet des Bouches-du-Rhône pour lui demandé la levée des sanctions (plusieurs dizaines d’amendes aux cyclistes).

Du 13 au 20 juin, à l’occasion de la semaine de la mobilité, à Martigues (si tout va bien, si le covid ne vit plus), des pistes cyclables temporaires vont être installées. La circulation automobile va être impactée, les Martégales et Martégaux ont l’habitude avec les travaux du pont levant. Mais attention, c’est différent, il s’agit de donner de la place au vélo, il va y avoir des retours de manivelles (d’auto, pas de pédale).

Nous invitons les habitants de la ville, et bien sur des autres villes environnantes, à venir circuler à vélo dans Martigues, et encore davantage du 13 au 20 juin. Et de donner votre avis sur les réseaux sociaux de la commune et même plusieurs avis sur chaque tronçon aménagé.

https://www.facebook.com/ville.martigues/

https://www.ville-martigues.fr/

Donnez votre sentiment aux médias : La Provence, La Marseillaise, Maritima info. N’hésitez pas, la majorité silencieuse n’est jamais entendue, comme dirait monsieur de La Palisse.

Ces aménagements provisoires pourront être pérennisés s’ils sont utilisés, parlez en autour de vous, nous voulons des coquelicots et des cyclistes durant toute la semaine, LVDE sera présent en ouvrant son atelier d’autoréparation de vélo situé rue de l’école Vieille à l’Ile. Nos bénévoles seront présents pour résoudre tous les petits problèmes de vos bicyclettes, ils vous donneront des conseils pour bien circuler en ville, sur l’équipement, et même vous rafraîchir. Nous assurerons la continuité de l’opération « coup de pouce vélo » pendant cette période.

Et pour mettre en œuvre tout cela, vous pouvez venir nous aider, si vous avez quelques moments de libre.

Voir en ligne : https://lesvelosdesetangs.wordpress...


Envoyer un message